Parmi les commentaires apportés au cas clinique 043 celui du Dr INO nous a semblé particulièrement interessant et source de discussions cliniques utiles:

« Personnellement, je ne trouve pas que les migrations dentaires soient si évidentes que celà sur les photographies.
J’ai une autre hypothèse à proposer : un enfoncement condylien favorisé par une érosion bilatérale des surfaces articulaires condyliennes, provoquées par exemple par un processus arthrosique évoluant à bas bruit avec peu de symptômes (compatible avec l’âge du patient).
Dans ce cas, la bascule postérieure de la mandibule aboutit à ce type d’occlusion avec des contacts uniquement molaires.
Le patient a-t-il un terrain arthrosique ? Disposez vous d’une imagerie des ATM ? »

Le patient a été revu et des illustrations ont été faites pour nourrir la discussion: les migrations dentaires sont significatives

et le patient ne présente aucune atteinte arthrosique générale ou des ATMs.

La discussion peut continuer…